Projet micro-plastique

Projet micro-plastique : Méthode de prélèvements et d’analyse 

Bonjour à tous,

 

La semaine dernière, nous vous avons présenté le projet micro-plastique .

Aujourd’hui, nous allons vous présenter la méthodologie de prélèvement et d’analyse des échantillons.

 

C’est une méthode assez simple, qui nécessite peu de matériel et qui peut donc être faite par des non-scientifiques. D’ailleurs, ces analyses ont pour objectif principal de nous donner une idée de la quantité de micro-plastique dans les cours d’eau.

Pour que les données soient scientifiquement utilisables, il faudrait un autre type de protocole.

 

1- Le choix des sites 

 

Pour notre département, le choix a été fait de ne tester que trois cours d’eau : la Dives, la Touques et l’Orne. Il fallait des sites de prélèvements facile d’accès, avec un pont pour bien prélever dans le lit central du cours d’eau et non à proximité des berges où les courants sont sensiblement différents.

points de prélévements

 

 

2- Calcul du courant du cours d’eau au droit du prélèvement 

 

Pour estimer au mieux la quantité de micro-plastique par m³ d’eau, il a fallu au préalable calculer le courant.

 

La méthode la plus efficace sur le terrain est artisanale : un bout de bois, un chronomètre, deux bénévoles (dans leurs bottes) et nous voici en train de calculer le temps que le bout de bois pour parcourir 10 mètres.

 

3- Prélèvements 

 

Perché sur son pont, voici le bénévole Surfrider-Calvados, armé de son épuisette « spéciale », en train de tenter de faire son prélèvement.

pont prélévement

Ce matériel, spécialement monté pour récupérer les micro-plastiques, se compose d’un filet avec une cartouche de filtration, d’une corde (pour le tenir), d’un mousqueton et de plombs pour permettre la bonne horizontalité du filet dans le courant du cours d’eau.

 

Cette installation va rester en place pendant 5 minutes avant d’être remonté sur la berge.

20190412_191546

Quelques manipulations de filtrations du résidu récupéré dans le filtre vont permettre aux bénévoles de rétirer les particules les plus grosses : feuilles, algues, morceaux de bois et même petites crevettes et alevins…

Une fois tout cela fait, l’échantillon est mis de côté pour un retour en laboratoire (en fait, le garage d’un bénévole) pour analyse !
C’est parti …

 

4- Analyse 

 

Je ne vais pas vous décrire tout le processus, au risque de vous ennuyer !

Sachez qu’il s’agit ici de différentes étapes de filtration, digestion et décantation pour nous permettre de récupérer seulement les particules de moins de 5 mm.

analyse

Une fois cela fait, c’est parti pour une activité d’identification à l’aide d’une loupe binoculaire.

 

exemple résultat

 

A la semaine prochaine pour les premiers résultats ….

1 réflexion au sujet de “Projet micro-plastique : Méthode de prélèvements et d’analyse ”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s